Trois joyaux au sud de la Tamise

Par Sarah B. Hood

L’Electric Avenue n’est pas un état d’esprit; c’est une rue dans Brixton. La chanson à succès d’Eddy Grant de 1982 faisait référence aux manifestations contre la police du quartier multi-ethnique, mais aujourd’hui, l’Electric Avenue est surtout connue pour son marché alimentaire disparate, coloré et éclectique, l’un des meilleurs de Londres à explorer.

Brixton Market

Le Brixton Market

Les Nord-Américains de la ville ont découvert seulement récemment les plaisirs de magasiner la nourriture locale dans les marchés de fermiers, mais les Londoniens ont adopté depuis longtemps les nombreux marchés de la ville pour l’épicerie et les collations prêtes à manger.

Le Brixton Market, datant des années 1870, occupe les rues et plusieurs bâtiments près de l’intersection Electric Avenue/Pope’s Road et Atlantic Avenue, tout juste à l’est de la tube station (station de métro) Brixton. Le marché est ouvert tous les jours.

Le dimanche, on ne vend rien sur les étals de la voie publique en bordure d’Electric Avenue et Pope’s Road, mais il y a un marché de fermiers adjacent sur Brixton Station Road qui est ouvert jusqu’à 14 h.

Ce dernier reflète le quartier afro-caribéen, avec ses montagnes de fruits tropicaux et tous les ingrédients nécessaires à la préparation du poulet jerk ou calalou, mais attire aussi le passant curieux qui se promène avec l’intense parfum de la paella crépitante, ainsi que le fromage et les saucisses artisanaux en vue dans les boutiques intérieures du complexe Brixton Village aux multiples recoins.

Lower Marsh Market

Le Lower Marsh Market

Également au sud de la Tamise se trouve le beaucoup plus sobre Lower Marsh Market, dans l’ombre de la gare Waterloo. Il est ouvert tous les jours sauf le dimanche, avec des étals agricoles qui ferment au fur et à mesure que les produits s’écoulent. Élégant et chaleureux, ce marché consiste en une rangée de tables munies de radieuses tentes rouges installées sur une rue pavée de pierres bordée de charmantes petites boutiques spécialisées dans tous les domaines, allant de fils et de laines aux souvenirs pour les amateurs de lignes de chemins de fer.

Le Lower Marsh Market est une excellente option pour dîner à un stand de nourriture préparée tel que le Cubana’s Street Food (une branche d’un restaurant cubain populaire), ou pour avoir l’occasion de choisir un charmant chapeau de la boutique Sarah McAlister Hats. Épuisé après avoir parcouru la ville à droite et à gauche? Détendez-vous avec un croissant et un café au lait au Four Corners Café.

Mais si vous deviez choisir un seul marché d’aliments où vous arrêter à Londres, ce devrait être le magnifique Borough Market, à une petite marche en contre-bas de la gare London Bridge. Le marché entier est ouvert du mercredi au samedi, proposant des menus midi les lundis et mardis. Il existe un marché dans la région depuis l’époque médiévale, mais le site actuel date de 1851, comptant quelques modifications tardives. Puisqu’il présente un dédale de ruelles assez déroutant, il n’est pas surprenant que ce marché ait été utilisé comme lieu de sorcellerie dans les films d’Harry Potter.

Borought Market

Bouteilles de vrai bière anglaise au Borough Market

Mais la disposition labyrinthique du Borough Market se prête à une magnifique expérience de lèche-vitrine, et peut-être pour ramasser un sac de ces parfaites fraises anglaises en saison, un pain déjeuner Bap de la Mountain’s Boston Sausage (pain traditionnel écossais avec saucisse, œuf, épinards et sauce hollandaise), ou un souvenir exquis comme l’un des biscuits surdimensionnés de la Cinnamon Tree Bakery, décorés d’un motif à éléphant inspiré d’une estampe indienne. Vous pouvez même siroter un verre de Pimm’s pendant que vous faites vos emplettes!

Borought Market

Homards au Borough Market

Les stands d’épicerie présentent une généreuse section de produits d’agriculture anglaise, viandes, fromages, poissons et fruits de mer frais, le tout rassemblé en monticules d’une opulente splendeur. Vous trouverez de l’agneau fièrement étiqueté Herdwick et du bar de Sussex, avec des miels, vinaigres et moutardes fabriqués localement.

En ce qui concerne les pâtisseries, on trouve une profusion de pâtés traditionnels au porc, tartes Bakewell, gâteaux éponge Victoria, tartes à la mélasse, macarons et croustades qui pourraient gagner le The Great British Bake-Off au moins vingt fois. Et comme s’il n’y avait pas assez de tentations, un musée d’histoire culinaire a récemment ouvert ses portes à l’étage supérieur.

Ce ne sont là seulement trois des douzaines de marchés alimentaires extérieurs de Londres, chacun ayant son propre caractère spécial et ses uniques marchands. En tant que visiteur, le seul défi est de savoir comment se garder suffisamment d’appétit pour pouvoir goûter à tout!

 

Save

Save

Commentaires fermés