Pimentez votre séjour en Grenade

Saveur locale

Pimentez votre séjour en Grenade : ajoutez une touche de variété et une pincée d’imprévus
Mary Luz Mejia

Couronnée « l’île aux épices » par excellence des Caraïbes, la Grenade d’autrefois a vu passer une véritable mine de trésors d’épices exotiques telles que la cannelle, le clou de girofle et la muscade, traversant l’Atlantique pour parfumer les mets des classes riches. L’île est située à 160 km au nord du Venezuela. Ses visiteurs remarqueront l’influence de l’histoire et des cultures française, africaine, espagnole et autochtone, allant du créole parlé dans les rues aux aliments trouvés sur les tables des salles à manger.

En dépit de ces influences variées, les racines africaines de l’île ainsi que les épices indiennes et amérindiennes des Caraïbes contribuent énormément à leurs caris, dhall poori et rôtis. Si vous voulez le plat national, n’allez pas chercher plus loin que le oil down.  Ce repas, qui vous fera sentir plus que rassasié, comprend du poulet, du bœuf salé, des boulettes de pâte, de l’igname, du plantain vert et du fruit de l’arbre à pain, avec une touche de feuilles de calalou. Le met cuit dans du lait de noix de coco qu’il absorbe complètement, laissant une partie de son huile au fond de la casserole – d’où son nom.

Si vous demandez à une personne de la région de vous suggérer un endroit où il est possible de savourer ce que l’île a de meilleur, on vous dirigera vers le Deyna’s Tasty Foods à St. George’s. Ce favori sans superflu du centre-ville, dirigé par la chef Deyna Hercules et son mari, sert uniquement l’oil down les vendredis, puisqu’il exige beaucoup de temps de préparation. Arrivez tôt car il se vend rapidement! D’autres options savoureuses locales au restaurant Deyna comprennent le rôti, ainsi que le poisson ou porc en ragoût servi avec les garnitures traditionnelles telles que le riz frit, des nouilles sautées et du ravitaillement (des tubercules bouillis riches en amidon)

Un autre indispensable s’avère le célèbre poisson frit de l’île sur la route principale de la ville de Gouyave à St. John’s Parish. Tous les vendredis à partir de 18 h, les vendeurs bordent les rues de l’animé village de pêcheurs, offrant un festin de poissons et fruits de mer. Depuis une série d’étals, des cuisiniers préparent habilement du makaire à la Jamaïcaine, du homard,  de la conque et du vivaneau grillé aux côtés de fry jacks et de galettes de poisson. De la musique en direct, sous forme de soca, calypso et reggae, déclenche une fête de rue agitée. Faites passer le souper avec un punch au rhum produit localement, et attendez-vous à être envoûté.

Chaque histoire mérite une douce fin, et dans le cas présent, il s’agit d’une tablette de chocolat biologique de la Grenada Chocolate Company (www.grenadachocolate.com). Le défunt Mott Green et ses deux partenaires ont été les précurseurs de la culture du cacao biologique dans la forêt tropicale de Grenade en cultivant, récoltant, fermentant et grillant les grains eux-mêmes dans la ferme biologique de l’entreprise et coopérative. Cette approche signifie qu’ils préservent leurs saveurs uniques et contribuent à la création d’un modèle de production plus durable et éthique. Les experts en chocolat suggèrent que les tablettes de la compagnie offrent une acidité fruitée avec un soupçon de figue. Lorsqu’elles sont jumelées aux épices somptueuses de l’île, il est chose commune de voir apparaître un imposant gâteau au chocolat ou d’une mousse au chocolat épicé au retour à la maison de n’importe quel voyageur culinaire.

Commentaires fermés