Le sentier du biscuit flamand

Lors d’un récent voyage à Amsterdam et en Flandre, j’ai eu la chance de goûter à ces biscuits emblématiques qui viennent souvent dans la forme de moulins à vent pittoresques.

« Speculaas » en néerlandais et « speculoos » en flamand, peu importe comment vous le prononcez, ces biscuits au beurre et à pâte brisée regorgeant d’épices chaudes continuent d’être un favori néerlandais et flamand qui a capturé les « dents sucrées » chics partout dans le monde.

Lors d’un récent voyage à Amsterdam et en Flandre, j’ai eu la chance de goûter à ces biscuits emblématiques qui viennent souvent dans la forme de moulins à vent pittoresques. Mais c’est à la Mecque de tout ce qui est lié aux biscuits et aux  spéculoos à Bruges, pour couronner le tout, que nous avons rencontré la boulangère, experte des biscuits et propriétaire de boutique Brenda Keirsebilck, qui nous a présenté du contenu savoureux. Dans sa boutique artisanale emblématique qui émane des effluves appétissants d’amande, de sucre, d’épices et de tout ce qui est bon, nous avons droit à un tour de force de ces gâteries.

« Les spéculoos étaient autrefois des biscuits de Noël seulement, mais je dirais qu’au cours des cinq dernières années, ces biscuits spéciaux ont connu une renaissance », dit Madame Keirseblick. Elle en sait quelque chose puisqu’elle est l’auteure de Juliette’s Speculoos: Recipes from Bruges’ most charming biscuit bakery. Entre son livre et sa boutique (Juliette’s se trouve au Wollestraat 31a à Bruges), elle a aidé à mettre une gâterie des Fêtes dans l’assiette de tous lors de la pause-café, et ce tout au long de l’année.

Nous avons goûté des carrés de spéculoos parfaits (qui sont liés à la famille des biscuits en pain d’épice) aux délicieux centres garnis de pâte d’amande, certains trempés dans le chocolat, d’autres mouchetés d’éclats d’amandes rôties, les combinaisons sont tout à fait merveilleuses entre les mains de Brenda. Un spéculoos à tartiner fait sur place est même offert et on nous dit qu’il est « magnifique sur des rôties beurrées ». Certes, nous en achetons un pot et le gardons pour les temps froids, alors que nous avons avis de se gâter avec ce rappel sucré de notre premier voyage en Flandre.

Je serais négligente si je ne parlais pas aussi des beautés croustillantes au beurre originaires d’Anvers appelées les « antwerpse handjes » (ou mains d’Anvers). En forme de mains tendues, vous trouverez des versions savoureuses de ces biscuits au beurre et aux amandes chez Philip’s Biscuits (Korte Gasthuisstraat 11-b, Anvers).

Pourquoi des mains? Selon la légende, un géant avide nommé Druoon Antigoon exigeait des taxes élevées des navires qui naviguaient sur l’Escaut. Tous ceux qui refusaient de payer perdaient une main; elle était coupée et lancée par-dessus bord jusqu’à ce que Silvius Brabo (comme David et Goliath) mette le géant au défi de se battre. Oui, le petit homme a gagné, a coupé les mains du géant et les a lancées dans le fleuve épargnant ainsi l’injustice d’une taxe élevée ou de la perte d’un membre aux autres voyageurs. Ce conte est souligné par les biscuits et les chocolats en forme de main populaires partout à Anvers et ils sont tellement plus délicieux et sucrés que le conte derrière eux.

Par Mary Luz Mejia

 

Aucuns commentaires.

Laisser un commentaire

Vos devez être connecté pour publier un commentaire.