BANGKOK, LA DESTINATION DE RÊVE DES GASTRONOMES

Il y a quelques années, je me trouvais dans la ville de Bangkok pour une nuit et j’ai eu la chance de manger avec un habitant au Jok Phochana. Je savais qu’il s’agissait d’un endroit que je devais retrouver lors d’un prochain voyage. Un restaurant modeste dans une allée quelque part dans la ville, je me suis demandé si j’allais un jour le trouver. La nourriture était si bonne, définitivement pas la cuisine thaïlandaise d’un piège à touristes, mais comment trouver un restaurant sans adresse? Allez sur Google et la magie du GPS a marqué des photos. Une photo sur Flickr nous a menés droit à une carte Google de l’emplacement. En effet, il s’agit d’une ruelle, mais il s’y trouvait. Notre « adresse » a rendu plusieurs gens perplexes (et en toute honnêteté, des regards inquiets) à la réception de l’hôtel alors que nous avons appelé un taxi, mais nous y sommes arrivés.

Fréquenté par des habitants et des touristes, Jok Phochana existe depuis plus de 40 ans, détenu et exploité par la même famille. Me rappelant les petits restaurants de soupe, populaires auprès des travailleurs immigrants chinois au début de l’immigration en Thaïlande, Jok Phochana offre des plats consistants et authentiques à des prix raisonnables et un accueil divertissant du propriétaire Panya Amnajpantanakorn*. Nous avons soupé pour environ 20 $ CA pour quatre personnes (6 plats et 5 grosses bières). L’aventure requise pour trouver l’endroit en a valu la peine!

Jok Phochana

Samsen Soi 2, Phra Nakhon
Bangkok 10200
Thaïlande

Il est facile de subsister en ne mangeant que de la nourriture de la rue à Bangkok, alors se rendre au restaurant nahm, dirigé par le chef étoilé Michelin David Thompson, est définitivement une gâterie… Nous voulions réserver pour un souper spécial pour dix personnes dans une salle privée avec un menu déterminé et nahm nous a facilement accommodés (les menus définis sont aussi disponibles pour de plus petits groupes).

Monsieur Thompson, originaire d’Australie, est reconnu pour sa cuisine thaïlandaise, taillant sa réputation grâce à Darley Street Thai à Sydney (1991), puis à Sailors’ Thai en 1995 (aussi à Sydney). Monsieur Thompson a ouvert nahm à Londres en 2001 et a reçu la toute première étoile Michelin pour de la cuisine thaïlandaise seulement un an plus tard. nahm à Londres a depuis perdu l’étoile, mais en avril 2012, nahm à Bangkok a été compris dans les « Prix des 50 meilleurs restaurants au monde » (organisés par le magazine Restaurant, une publication de l’industrie au Royaume-Uni). Controversé au moment de son ouverture en 2010 puisque plusieurs se demandaient comment un étranger pouvait apporter une touche différente à la nourriture thaïlandaise en Thaïlande, nahm promet un repas qui est en fait « un exercice d’équilibre, avec l’interaction dynamique du piquant et du sur, du sucré et du salé ». Certainement, Monsieur Thomspon ne fuit pas les ingrédients et les goûts thaïlandais traditionnels, en faisant une expérience gastronomique thaïlandaise exquise et authentique à ne pas manquer.

Notre repas nous a coûté environ 55 $ CA pour des entrées familiales et des plats principaux (9 plats au total) et des desserts individuels (excluant les boissons, les taxes et le pourboire).

nahm au Metropolitan Hotel

27 South Sathorn Road Tungmahamek, Sathorn
Bangkok 10120
Thaïlande
+662 625 3388
http://www.comohotels.com/metropolitanbangkok/dining/nahm

La propriétaire et professeure Tam Piyawadi Jantrupon a passé une période considérable à l’étranger et parle couramment anglais. Elle a utilisé ses talents culinaires (appris de ses tantes et de sa grand-mère, puis perfectionnés à l’école de cuisine) à Los Angeles où, à titre de conjointe d’un diplomate, elle a eu l’occasion de cuisiner pour la communauté thaïlandaise. À l’école Amita, Tam espère partager l’expérience de la véritable cuisine maison thaïlandaise dans une atmosphère décontractée. Les cours comprennent aussi des boissons de bienvenue aux herbes, une visite du jardin, des démonstrations, la préparation de quatre plats que les étudiants prennent le temps d’apprécier ensemble à la fin du cours et un ensemble complet de recettes de la journée. Finalement, si vous cherchez une façon d’emporter ces saveurs thaïlandaises à la maison, je vous recommande fortement l’Amita Thai Cooking School pour un cours de cuisine pratique. Grâce à un choix de trois menus, ces cours en anglais d’une demi-journée comprennent le transport entre l’école et votre hôtel (y compris une promenade en bateau à partir du quai Maharaj, le long de la rivière Chao Phray, par le canal Bangkok Yai).

Prix : 3000 bahts (environ 95 $ CA) par personne.

Amita Thai Cooking School
http://www.amitathaicooking.com/162/17 Soi Wutthakat 14
Wutthakat Rd., Talad Plu  Thon Buri
Bangkok 10600
Thaïlande
+662 466 8966

*Merci à l’article (http://bangkok101.com/2011/08/street-eats-jok-pochana/) sur Bangkok 101 d’avoir comblé quelques manques à propos de ce restaurant exclusif!

 

 

 

 

Commentaires fermés