Riviera Maya – Le chemin savoureux le moins emprunté

La majorité des voyageurs se dirigent à Riviera Maya et s’installent dans un complexe tout compris; par le temps qu’ils aillent à la plage, au bar et au buffet, la journée est pas mal terminée. Par contre, pour ceux qui préfèrent découvrir activement la culture et la cuisine locale de cette région, il n’existe aucune meilleure façon d’y parvenir qu’à la Little Mexican Cooking School.

Dissimulé dans une rue résidentielle dans le village tranquille de pêcheurs de Puerto Morelos, à mi-chemin entre Cancún et Playa del Carmen, vous trouverez un panneau vert lime et fuchsia orné de piments mexicains lumineux vous invitant à entrer. La Little Mexican Cooking School (thelittlemexicancookingschool.com) est située dans une petite maison adorable construite par l’Australienne Catriona Brown. En fait, elle en a construit quatre peu après avoir découvert ce qu’elle appelle « un petit bout de paradis » sur la péninsule du Yucatan. « L’endroit me rappelait Bali », exprime Madame Brown. « Puerto Morelos a pris environ deux jours à manifester sa magie et j’ai réalisé seulement après deux semaines que je ne partirais pas. Un sentiment très spécial de paix et de créativité règne ici. » Les eaux turquoise et les plages de sable blanc talc ne nuisent pas non plus.

Madame Brown a initialement élaboré le concept de l’école pour un ami qui est malheureusement décédé. Par chance et hasard, elle s’est retrouvée avec une maison vide quand la récession a frappé. Ayant travaillé dans le domaine du tourisme pendant des années, elle savait ce dont le marché avait besoin et, à titre d’amatrice de longue date de cours de cuisine partout dans le monde, elle a décidé qu’une activité indépendante de la météo qui offrirait aux participants une habileté à ramener avec eux serait parfaite pour sa maison vide.

« Je me qualifie de diplomate gastronomique », affirme Madame Brown, « changeant la perception de milliers de gens sur la nourriture du Mexique et son merveilleux peuple ». Les amateurs de cuisine répondent à l’appel. L’école est l’attrait numéro un de la région sur Trip Advisor, et à l’étranger, Madame Brown a été nommée Entrepreneure de l’année par l’International Association of Culinary Professionals cette année, une reconnaissance sincère du travaille qu’elle accomplit depuis 2009.

Madame Brown emploie des chefs mexicains professionnels qui sont des experts passionnés. Le matin de mon cours, le chef Pablo Lopez Espinosa de los Monteros nous montre comment faire un mole poblano foncé et complexe (à l’aide de près de 30 ingrédients) préparé avec du poulet, accompagné d’une salsa contemporaine à la mangue et au chile de arbol ainsi que des tortillas fraîchement grillées pour des quesadillas comprenant l’herbe mexicaine epazote. Il est intéressant de souligner que le chef Pablo a passé sept ans à Squamish, en Colombie-Britannique, où il a ouvert et exploité le primé Café Maya, spécialisé en mets mayas santé et authentiques.

Écouter le chef Pablo décrire les saveurs des différents piments séchés que nous utiliserons, y compris le piment ancho (signifiant large en espagnol) avec son goût de chocolat au lait et sa finale légèrement amère, est fascinant pour ceux qui pensent que les piments sont synonymes de brûlement du palais. Ils accentuent la saveur de la nourriture mexicaine qui n’a très souvent nada à voir avec l’échelle de Scoville et tout à voir avec des couches de sabor (saveurs) somptueuses.

Il s’agit d’un cours partiellement pratique, alors j’aide à préparer la salsa aux gros morceaux de mangue et au chile de arbol, alors que mon mari fait griller des tortillas sur un comal extrêmement chaud avec la femme autochtone locale qui aide le chef pendant le cours. Les menus sont authentiques
et originaux. Vous ne trouverez aucune nord-américanisation des plats, ce qui correspond exactement à ce que je
cherche constamment.

Une fois que le mole est dorloté dans sa casserole en argile, que les salsas sont faites (nous en avons goûté quelques variétés), que le riz est préparé, que les fèves frites sont assaisonnées, que les quesadillas sont grillées et que le dessert est froid, nous nous asseyons pour apprécier notre dîner multi services, ou comida fuerte, le plus gros repas de la journée au Mexique. Madame Brown dresse une superbe table où l’on se sent en familia. Après le dîner, je magazine à la tienda de l’école et achète des graines de citrouille broyées et rôties ainsi qu’un mélange de piments pour reproduire ma salsa préférée de la journée,
la salsa pepitas, qui est en fait une spécialité régionale maya. Terreuse, fumée de façon séduisante et fraîche à la fois, voilà le type de souvenir de voyage que j’adore rapporter.

L’école est ouverte du mardi au vendredi tout au long de l’année, de 10 h à 15 h. Les menus changent selon les saisons. Les cours sont limités à 12 personnes et coûtent 109,99 $ US par personne, comprenant un petit-déjeuner continental et un dîner complet.

Save

Aucuns commentaires.

Laisser un commentaire

Vos devez être connecté pour publier un commentaire.